Comment hacker l’école.

(Le titre est un peu trop accrocheur à mon goût mais je voyais pas comment le dire autrement.)

Si on réfléchit à ce que l’école telle qu’elle est aujourd’hui attend de toi, il n’y a pas grand chose en réalité :

  • Elle n’attend pas de toi que tu sois intelligent,
  • Elle n’attend pas non plus que tu t’épanouisses,
  • Elle n’attend pas que tu retiennes ce que tu apprends,
  • Elle n’attends pas non plus que tu deviennes un libre penseur…

Non, dans son mode de fonctionnement actuel, elle attend de toi que tu passes tes années de manière à sortir avec le minimum de savoir qui fait que tu seras un « bon » citoyen (pour ne pas dire un « bono consommateur »).

(Je te conseille de regarder le documentaire « The lottery of Birth » sur le sujet… Il doit aussi exister en français.)

C’est pas grave en soi, et surtout ça se comprend. C’est une clé possible à la tranquillité d’un pays. Et de toute façon, je suis pas là pour changer le monde du jour au lendemain.

Plutôt que de s’en plaindre, autant l’utiliser pour faciliter ton chemin à travers les années qu’il te faudra de toute façon passer à l’école.

Regardons comment « passer les années » : Avoir des notes suffisantes pour ne pas redoubler ! C’est à peu près aussi « simple » que ça.

Comment avoir de bonnes notes ? Là, la réponse est moins directe 🙂

Beaucoup d’élèves se disent : en étant intelligent, ou en connaissant son cours, ou en travaillant dur.

La seule réponse qui compte, d’après moi, est : en faisant ce que tes profs attendent de toi !

Et qu’attendent-ils ? De temps en temps, que tu saches ton cours. Mais 95% du temps ils attendent que tu saches faire des exos type. Rien d’autre.

Donc dans 95% des cas, ça ne demande pas d’être plus intelligent que les autres, ni d’apprendre par cœur des trucs que tu auras oublié le lendemain.

Dans 95% des cas, ça te demande de savoir reconnaître le type d’exercice (par rapport à ceux que tu as déjà vus), le contexte et les adaptations que tu vas devoir faire.

Relis bien cette phrase plusieurs fois. 

Lorsque tu comprends ça, au lieu de voir chaque exo comme un truc tout à fait nouveau, tu vas voir chaque exo comme une énième version d’un exo que t’as déjà fait.

Apprends à reconnaître les modèles d’exercices et tu auras beaucoup beaucoup moins de travail à faire.

Oui, tu vas me dire, et les problèmes alors ? En dehors des dernières questions qui peuvent être de vraies questions, le reste du problème n’est que l’accumulation de plusieurs exos type 🙂

Conclusion de la semaine ? La prochaine fois que tu attaques un exercice, cherche à reconnaître les similarités avec ce que tu as déjà fait et compris.

Bon weekend et à samedi prochain !

Steven

PS : Dans cet email, j’ai abordé l’idée derrière une grande partie de mon approche. Si tu veux des méthodes pour faire cela de façon plus systématique, je te conseille de regarder la partie Méthodes de Travail de ce programme, ou si tu passes le BAC cette année celui-ci qui sera plus approprié.

Tous les samedis matin, je t'envoie un email avec un conseil précis qui va t'aider à t'améliorer en Maths ! Si tu veux le recevoir, clique sur le bouton ci-dessous 🙂

>