Pourquoi la confiance en soi ne sert à rien !

Emails du Samedi

0  commentAIREs

Le texte ci-dessous est la copie d'un email que j'ai envoyé 23 octobre 2020 aux élèves inscrits à la newsletter (tu peux t'inscrire tout en bas). Il se peut que certains liens ne soient pas pertinents ou même valides. L'idée est avant tout de te montrer le genre de choses que je partage, et ce que tu pourrais en tirer !

Dans les réponses à mon email de la semaine dernière, on m’a demandé plusieurs fois de parler de confiance en soi ! Ça tombe bien, c’est un sujet que j’adore =)

Il y a une telle pression sur l’importance d’avoir confiance en soi, et une telle incompréhension sur ce que ça peut vouloir dire, que ça finit souvent en blocage vraiment paralysant.

On pourrait débattre des heures du sens à mettre derrière ce mot, mais ça n’aurait que peu d’intérêt. Alors je vais te donner ma vision des choses, et t’en feras ce que tu veux !

La confiance en soi, qu’est-ce que ça veut dire ?

Partons de l’expression elle-même, avoir confiance en… SOI. Euh, ça veut dire quoi SOI ? C’est un peu trop abstrait pour s’en faire une idée précise, non ?

Ça commence mal, car c’est déjà pas simple d’avoir confiance en général, mais si c’est confiance en en quelque chose de pas clair, ça va être compliqué.

Je vais parler des Maths dans ce qui suit, mais ça s’applique à n’importe quel domaine de la vie. Et commençons par oublier le mot « soi » !

La confiance en ses capacités, plutôt qu’en soi.

Tu trouves pas ça plus clair « tes capacités » ? Ta capacité à comprendre cours, ta capacité à résoudre un exo, ta capacité à gérer le stress, etc.

Déjà ça décompose un énorme bloc en plein de petits morceaux (et tu sais que j’adooooore décomposer pour comprendre !). Et parmi ces petits blocs, il y en a forcément pour lesquels tu as déjà confiance 🙂

Avec ça en tête, prends 2 secondes pour te demander ce que tu veux dire quand tu dis que tu n’as pas confiance en toi. De quelles capacités parles-tu vraiment ? En lesquelles as-tu déjà confiance ?

Ok, mais avoir confiance en une capacité ça veut dire quoi ?

Là aussi, il faut faire attention. Souvent on confond « avoir confiance » et « savoir où on va »… Pourtant ce sont 2 choses totalement différentes !

Quand on voit quelqu’un qui a confiance en lui, on a toujours cette impression qu’il « sait » ce qu’il fait, qu’il « sait » où il va, qu’il « sait » qu’il a raison… etc.

Pourtant celui qui a vraiment confiance en ses capacités NE SAIT RIEN, il a juste confiance. Je m’explique :

Avoir confiance ça veut dire « savoir qu’on peut y arriver », et c’est tout. On n’a pas besoin de savoir comment, ou en combien de temps, ou que ce sera la bonne façon de faire. Rien de tout ça. 

On est juste sûr qu’on peut y arriver, même s’il faut 3 ans pour ça ! Ça n’a rien à voir avec la technique, ou les méthodes, ou [insère ce que tu veux]. 

C’est juste le discours que tu te répètes dans ta tête qui fait la différence.

Avoir confiance vs Ne pas avoir confiance.

Dès qu’il rencontre une difficulté, celui qui n’a pas confiance va se mettre à douter, va se dire que de toute façon il n’y arrivera pas, qu’il est trop nul et donc… il va se donner raison 🙂 

Car avec un tel discours, seul l’abandon est possible.

A l’opposé, quelqu’un qui a confiance va simplement se dire qu’une impasse n’est rien d’autre que l’élimination d’une voie qui ne fonctionne pas, et qu’il a donc plus de chances d’y arriver après cette impasse.

Peu importe le temps que ça prendra, avec un tel discours, tu arriveras à tes fins.

Bien sûr, il y a un prérequis…

La confiance en soi et le regard des autres ?!

Ouais, le FAMEUX regard des autres. Qu’est-ce qu’ils vont penser si je me trompe ? Si je n’y arrive pas de suite ? Si je mets plus de temps à comprendre ? Réponse :

ON S’EN FOUT TOTALEMENT.

Tu ne fais pas les choses pour eux, tu les fais pour toi. Ils penses ce qu’ils veulent, la seule personne à qui tu dois te comparer, c’est à celle que tu veux être !

Si tu te demandes ce qu’ils vont penser quand tu fais quelque chose, c’est que tu n’es pas focalisé sur la bonne chose 🙂 Or, si tu veux améliorer une de tes capacités, tu dois te concentrer le plus possible sur elle. Il n’y a pas de place pour les « autres ».

Bien entendu, ça ne les empêchera pas de te juger. Et alors ?

Ouais, ce n’est jamais agréable mais ce que tu vas apprendre en les ignorant (ou en apprenant à les ignorer ^^) c’est une capacité qui va te libérer de tellement de choses 😉 !

La vie, c’est assez simple :

Quand tu veux un truc, tu mets toute ta concentration et tes efforts dessus, et tu continues jusqu’à l’avoir. Un jour, tu l’auras. Pas besoin de savoir quand !

Si tu commences à éparpiller ton énergie sur les « autres » ou les « raisons » qui font que tu n’y arrives pas, tu n’auras jamais ce que tu veux.

Peu importe si ces raisons sont valides ou non, si les autres te jugent ou non, on s’en fout. La seule question à te poser c’est : est-ce que j’ai obtenu ce que je voulais ? Si oui, cool. Si non, tu continues à tester de nouvelles choses pour finir par l’avoir.

Comment on fait pour avoir confiance en soi ?

On IMPROVISE en permanence. C’est la réponse courte 🙂

Ce qui te font croire qu’ils savent où ils vont, se mentent à eux-mêmes. Quelqu’un qui a vraiment confiance en ses capacités n’a aucunement besoin de savoir où il va.

Il passe même plutôt son temps à douter, car le doute c’est ce qui permet d’ouvrir de nouvelles portes 😉

Ne cherche pas à savoir ce qu’il « faut » faire, ou le chemin que tu « dois » prendre. Teste et décide si ça t’amenait dans la bonne direction ou non. Si c’était le cas, cool. Sinon, teste autre chose.

C’est exactement comme ça que tu dois résoudre un exo de Maths !

Bien entendu, avec l’expérience, tu apprendras à mieux cerner les conditions optimales pour réussir à atteindre ce que tu veux, mais il n’y a pas besoin d’être optimal pour y arriver 😉

C’est la même sur un exo de Maths, tu peux tester des tonnes de trucs avant d’arriver à la conclusion que tu ne sais pas faire. Et plus tu en testeras moins tu auras de chances d’arriver à cette conclusion !

C’est le point de départ de la « confiance » : tester, tester, tester… Jusqu’à y arriver.

L’optimisation ça vient ensuite : on apprend à mieux déchiffrer un énoncé, et on gagne beaucoup de temps car on part plus vite sur la bonne piste… Mais ça ce n’est que de l’optimisation.

T’as compris le truc : la prochaine fois que tu dois résoudre un exo, prends ton brouillon et teste tout ce qui te semble raisonnable. Si tu arrives à résoudre, cool. Si tu n’y arrives pas, sois créatif, trouve de nouvelles pistes et TESTE-LES ! Tu vas finir par y arriver.

J’espère que ce petit email t’aura un peu aidé !
A samedi prochain,
Steven

PS : Si tu veux approfondir tout cela, toute la deuxième du Petit Manuel du Fainéant Intelligent est consacré au « bon » état d’esprit, à la gestion du stress, et à tout ce qui est lié au mental 🙂

partage si ça t'a aidé !

Ces emails sont là pour te filer un Coup de Boost Régulier pour Rester Motivé et des conseils différents qui vont vraiment T'Aider à Progresser. Il suffit de cliquer sur ce bouton pour les recevoir !

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(255, 75, 110)","hsl":{"h":348,"s":0.99,"l":0.65}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
oui, Je veux les recevoir
>