La Solution pour Devenir Bon en Maths ? L’échec !

Aaaaah ! J'aime ce genre de titres qui semblent, a première vue un peu débiles mais qui sont pourtant parfaitement pertinents. Oui ! Pour devenir Bon en Maths, la meilleure solution est d'échouer... mais pas n'importe comment ! Il faut échouer vite et bien... et s'adapter aussitôt 🙂

Dans cet article, je t'explique en détails pourquoi tu dois échouer pour devenir Bon en Maths. Et surtout comment tu dois légèrement modifier ton approche pour que chaque échec devienne un pas de plus vers la solution !

Comme d'habitude, tu retrouves les grandes lignes de cet article dans la Fiche Récap. Donc si tu n'as pas le temps de lire ou d'écouter cet article, télécharge-la maintenant !

Si t'as envie de devenir bon en Maths...

Si t'as envie de devenir Bon en Maths...

Bon, j'espère que si je te pose la question : as-tu envie de devenir Bon en Maths ? Tu vas me répondre, oui. Ou au minimum, que tu veux être moins mauvais ! Sinon, euh, j'sais pas vraiment ce que tu fais ici 🙂

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet : pourquoi échouer peut te faire devenir bon en Maths ? Ca semble contradictoire, n'est-ce pas ? En fait, il y a le bon et le mauvais échec... (en référence à ça !).

Le mauvais échec c'est peut-être celui que tu connais en ce moment. Tes notes sont mauvaises, tu bosses et ça ne change rien, tu ne comprends pas mieux. Disons que c'est un échec global qui dure dans le temps.

Echec en Maths pour Reussir

Et puis il y a le Bon Échec. Celui auquel tu fais face quand tu essaies de faire un exo et que tu n'y arrives pas. Cet échec est simple et précis, et tu vas pouvoir en retirer de l'information tout de suite pour avancer vers la solution. Donc le bon échec est un échec local qui ne va pas durer parce que tu vas t'en servir aussitôt. Voilà pourquoi ça va t'aider à devenir Bon en Maths !

Tu ne vois pas bien en quoi ne pas savoir faire un exo peut t'aider​ à avancer vers la solution et plus généralement à devenir bon en Maths ? Lis ce qui suit, je t'explique tout 🙂

En quoi l'échec peut-il être la solution ?

En quoi l'échec peut-il être la solution ? 

Bien que j'ai tourné les choses bizarrement, je n'ai pas dit qu'échouer c'était Réussir (merci Steven...) ! Mais par contre c'est en apprenant à échouer à répétition que tu finiras par y arriver si tu fais bien le boulot d'analyse derrière. Voici 3 raisons pour lesquelles tu vas pouvoir devenir Bon en Maths grâce à l'échec :

Un échec est une mine d'informations !

Si ce que tu as essayé ne t'a pas permis de trouver la solution, c'est que c'était pas la bonne façon de faire ! C'est fort comme remarque ça, non ? Bien sûr, ça sous-entend qu'entre temps t'aies pas fait d'erreurs bêtes, de type erreurs de calcul. Mais ça c'est ce que j'appelle les Bases. Et si tu ne vois pas de quoi je parle, c'est que tu n'as pas lu mon ebook ! Alors file le faire tout de suite ICI.

Plus sérieusement, même si cette remarque semble un peu stupide, elle est assez profonde. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a jamais 2000 façons de résoudre un exercice (même si il y en a souvent plusieurs). Donc quand tu en élimines une en te plantant, tu te donnes plus de chances de trouver la solution !

Autrement dit, plus tu rates, plus tu as de chances d'y arriver ! Évidemment, il faudra quand même faire vite car en contrôle t'as pas vraiment le temps de rater 100 fois d'affilée. Mais j'en parle tout de suite.

‹‹ Quand tu élimines une façon d'arriver à la solution en te plantant, tu augmentes tes chances de la trouver à l'essai suivant ! ››

On est plus rapides sur papier que dans la tête ?!

Il y a un truc tout bête : quand on n'aime pas ou qu'on ne veut pas échouer, on attend d'être sûr d'avoir la solution en tête pour l'écrire ! Et ça, c'est une grosse bêtise car en Maths, la solution vient la plupart du temps en écrivant.

​En effet, c'est super difficile de suivre un raisonnement dans sa tête sans se perdre ! Alors qu'il est vraiment beaucoup plus simple de raisonner en visualisant les différents éléments de ton raisonnement. Donc, utilise ton brouillon à 200% !

Le brouillon va te permettre de mettre ton cerveau en mode turbo. D'une part, tu vas pouvoir littéralement voir ce que tu sais (= ce qu'il y a dans l'énoncé) et ce que tu veux obtenir (= le résultat). Et rien que ça, ça va fortement t'aider. Et d'autre part, tu vas pouvoir essayer toutes tes idées et voir rapidement si elles mènent à des échecs ou non. C'est vraiment la clé pour devenir Bon en Maths ! 

‹‹ Tu crois que les bons élèves arrivent directement à la solution à chaque fois ? Pas du tout ! Par contre ils essaient plus de chemins pour y arriver que toi. ››

Tout ça pour être plus créatif, et augmenter tes chances.

​Il y a un truc qui va se débloquer en toi si tu mets en place ce dont je viens de parler. Puisque tu verras l'échec comme une façon d'arriver plus vite à la solution, tu vas oser beaucoup plus de trucs ! En effet, t'auras plus aucune raison de te dire ‹‹ ah là je suis pas sûr que ce soit ça ›› ou ‹‹ non, ça peut pas être ça ››. Essaie, vois si ça marche et si ça marche pas, adapte ! Et si ça marche ? Profite !

Au final, c'est un vrai cercle vertueux que tu vas créer. Car plus tu vas oser, plus tu auras d'idées pour résoudre les exercices et plus tu auras de chances d'y arriver. Donc plus ce sera simple pour toi d'arriver à la solution et de devenir Bon en Maths !

Tu peux retrouver toutes ces raisons dans une fiche imprimable que tu pourras garder sous les yeux !

3 trucs pour rendre tes échecs efficaces !

3 trucs pour rendre tes échecs efficaces !

Si tout ce que je viens de t'expliquer te parait trop flou, lis ce qui suit ! Parce que je vais te donner 3 façons simples d'utiliser tout ça quand tu essaies de résoudre un exercice. C'est parti !

➫ Cherche d'où vient le problème.

Tu es en train d'essayer de résoudre un exercice et tu te retrouve dans une impasse ? C'est le moment de réfléchir un peu pour voir d'où vient le problème.

Première question à te poser : qu'est-ce qu'il te manque pour arriver au résultat ? Peut-être que c'est juste une différence de signe et que t'as raté un calcul un peu plus haut. Ou alors, un résultat est sous forme factorisé et l'autre développé et tu dois vérifier si les deux sont égaux. Rien que le fait de réfléchir à ce qu'il te manque va peut-être te faire trouver le lien pour passer de ton résultat au résultat de l'exo !

Si la première question n'a pas suffit, passe à la deuxième : à quel endroit est-ce que ton raisonnement ne tient pas la route ? Pour cela, remonte le fil de ton raisonnement pour voir à quel endroit il n'est pas cohérent. Ou à quel endroit tu as fait un choix qui t'a fait dévié de ton objectif. Oui, je sais, ce n'est pas facile mais c'est pas grave ! Si tu ne vois rien de bizarre, passe à l'étape suivante que je t'explique tout de suite.

‹‹ Quand tu te plantes, il faut que tu tires toutes les informations possibles de cet échec. Et que tu les utilises pour adapter ta raisonnement ! ››

➫ Adapte ta démarche en fonction des échecs précédents.  

Que tu aies une idée de l'endroit où tu t'es éloigné du but ou pas, cette étape est la même. Tu dois absolument essayé autre chose, une autre méthode. Si tu as trouvé un problème à l'étape 1, repars à partir de cet endroit et essaie ce chemin différent. Si tu n'as rien trouvé, repars du début, et essaie ce qui te passe par la tête ! Ce sera toujours mieux que de laisser tomber.

A chaque fois garde en tête les conclusions que tu as tirées à l'étape 1. Car elles vont te permettre d'adapter ce que tu fais et d'avoir de nouvelles idées. Il va sans dire que tout ce processus sera plus simple pour toi si t'as un peu suivi ce que ton prof a fait en classe ou ce que t'as fait dans les exercices. Puisque tu auras déjà en tête tout un tas de techniques possibles à essayer. 

‹‹ Il ne faut pas être scolaire et essayer d'aller de l'énoncé vers le résultat ! ››

➫ Prends le problème dans tous les sens.

Enfin, il y a un truc que beaucoup trop d'élèves ne font pas : Prends le problème dans tous les sens ! Il ne faut pas être scolaire et essayer d'aller de l'énoncé vers le résultat... Ah bon ? Eh oui, il faut toujours essayer de voir toutes les possibilités. Car parfois, il est plus simple de partir du résultat et de voir comment le modifier pour remontrer à ce qui est donné dans l'énoncé.

D'ailleurs il est quasiment tout le temps bien plus simple et rapide de faire un bout de chemin dans chaque sens. C'est à dire que tu pars de l'énoncé et tu essaies d'aller vers le résultat jusqu'à ce que ça bloque. Puis à partir de là, tu regardes le résultat et tu le tritures pour essayer de le faire arriver à ce que tu avais quand tu t'es trouvé bloqué. 

Mixe les 3 petits trucs que je viens de te donner et tu vas devenir Bon en Maths !

Essaie toujours avant de juger.

Essaie toujours avant de juger.

Il y a des chances que ce que je raconte dans cet article te semble un peu bizarre ou à l'opposé de ce qu'on t'a souvent dit. Retiens simplement qu'en Maths, comme dans la vie, on ne peut pas tout prévoir. On ne peut pas toujours deviner le chemin qui nous mènera là où on veut arriver, et que c'est souvent en chemin qu'on trouvera la solution après avoir adapter notre plan original.

Pour autant, ne me crois pas sur parole ! La prochaine fois que tu essaies de faire un exo de Maths, force-toi à ne pas réfléchir longtemps et essaie plutôt la première idée qui te passe par la tête. Développe-la jusqu'à ce que tu arrives à la solution ou à une impasse. Si c'est une impasse, analyse rapidement où est le problème et adapte ta solution. Répète ces étapes jusqu'à trouver le résultat demandé.

Quand tu auras testé ça, viens me dire ce que ça a changé pour toi dans les commentaires !

Au plaisir de t'aider à Réussir,
Steven